Boutique Biologiquement.comLe konjac bio, une super-fibre parfaitement indiquée dans le cadre de la méthode Montignac

  Posté par konjac       Laisser un commentaire
[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Le konjac bio antioxydant naturel puissant. est-il indiqué dans la méthode Montignac ?

Sybille Montignac : D’un point de vue nutritionnel, le konjac a un index glycémique très bas. Il renferme aussi une quantité exceptionnelle de fibres solubles : 64% sur matière sèche, contre 14% seulement pour le son d’avoine par exemple.

Parmi ces fibres, on retrouve le glucomannane que j’ai pour habitude d’appeler « super fibre » : c’est la plus visqueuse des fibres que l’on puisse trouver à l’état naturel. Cette fibre soluble lui confère la propriété d’absorber jusqu’à 100 fois son poids en eau, contre 3 fois seulement pour l’agar-agar ! De là en résulte de nombreuses vertus.

Le konjac est parfaitement indiqué dans le cadre de la méthode Montignac du fait de son action puissante sur le contrôle de la glycémie et donc de la sécrétion d’insuline. De nombreuses études ont montré que la consommation de 4 à 5 g seulement de glucomannane au cours d’un repas peut diminuer le pic glycémique de 50% !

Par ailleurs, en plus d’exercer une action intéressante sur la glycémie, cette « super fibre » agit également sur la cholestérolémie en absorbant une partie des lipides du repas. Elle régule aussi le transit intestinal (constipation ou diarrhée) en se gorgeant d’eau.

Sybille Montignac : Aucun aliment ni aucune plante ne peut à lui seul faire maigrir, bien entendu ! Le konjac ne peut, et ne doit pas être, consommé en tant que seule source d’alimentation. Il est à utiliser comme complément alimentaire, c’est-à-dire en plus d’une alimentation saine et équilibrée.

Pour qu’il soit efficace, le konjac doit être consommé avant le repas et doit être accompagné d’une alimentation dans laquelle on prendra le soin de choisir les meilleurs nutriments et en particulier des glucides à IG bas comme je vous le conseille dans la méthode Montignac.

Le konjac existe sous trois formes différentes : en bloc, en vermicelles ou en poudre. Pour les personnes qui aiment cuisiner et qui aiment découvrir de nouveaux aliments, les deux premières formes sont très intéressantes. Mais il faut avouer que le konjac sous forme de poudre, et en particulier en gélule (ou en infusion) est de loin le plus pratique à utiliser au quotidien.

Le konjac peut-il convenir à toutes les personnes qui veulent maigrir ? Quelles sont les précautions à prendre ?

Sybille Montignac : Du fait de la puissante action du glucomannane sur la glycémie et sur l’absorption des lipides, les personnes qui suivent un traitement pour réguler leur taux de sucre ou de cholestérol dans le sang, devront consulter leur médecin avant de commencer leur cure de konjac. En effet, ce dernier peut augmenter l’efficacité du traitement et les posologies seront donc à réévaluer. De même, en cas d’occlusion intestinale, le konjac n’est pas recommandé.

Quoi qu’il en soit, il est nécessaire de toujours espacer les prises de médicaments et la consommation de konjac d’au moins 2 heures. Attention également à bien suivre la posologie préconisée pour le konjac en gélule !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *