Boutique Biologiquement.comLe Konjac bio utilisation composition

  Posté par konjac       Laisser un commentaire
[Total : 11    Moyenne : 2.5/5]

C’est une plante, appelée : Amorphophallus Konjac.
Sa racine est utilisée en alimentation traditionnelle chinoise depuis plus de 2000 ans, comme légume.
En Europe c’est un additif (E 425),qui est très utilisé en confiserie, et dans de nombreux aliments liquides, les préparations à base de viande (saucisses, terrine), les yaourts, les crèmes glacées, les produits de panification (pains, brioches, gâteaux), les pâtes (pour retenir davantage d’eau), les boissons et aliments de régime.

Il ne présente aucun risque toxicologique.
L’avantage, en phase de contrôle de poids :
– 0 Kcal (3 kcal au 100g)
en comparaison, l’aliment le moins calorique, le concombre, présente 10 kcal au 100g. – 0 Protéine – 0 sucre, et 0 graisse.
– SEULES, ses fibres extraordinaires possèdent de nombreuses propriétés santé, et minceur avérées.
En comparaison, le son d’avoine totalise 14 % de fibres solubles, le konjac en apporte 64 % (calculé sur la matière sèche).
– Balayeur de l’intestin (favorise le transit), piège les toxines avant qu’ils n’atteignent la circulation sanguine et éliminent tous ces indésirables par les voies naturelles, sans irriter l’intestin.
– Il renferme une FIBRE MAGIQUE : le Glucomanne : cette fibre soluble est la plus visqueuse que l’on puisse trouver dans la nature. Elle absorbe jusqu’à 100 fois son poids en eau.
En comparaison, l’agar-agar grossit de 3 fois son volume.
– Véritable PIEGE pour les graisses et sucres : Si l’on mélange 4 g de fibre de Konjac à l’alimentation on divise par 2 le pic glycémique (soit la montée de sucre dans le sang).

LES TROIS FORMES DU KONJAC :

– KONNAYAKU : Konjac en bloc (brun ou blanc), préparé, comme un genre de cake gélatineux, aspect ressemblant au Tofu.
– SHIRATAKI : Konjac en vermicelles.
Après rinçage et cuisson, ils peuvent accompagner tous les plats, à partir du moment où ils prennent bien le goût des aliments cuisinés.
– EN POUDRE, (en pot, gélules ou compléments alimentaires) Il est prescrit par les médecins en cas de trouble du transit (diarrhée ou constipation : c’est un équilibrant), ou de sensations de faim.
NB : Notez toutefois que l’utilisation, culinaire du Konjac en poudre, reste réservée aux cuisiniers aguerris ou aux amateurs habitués, car la poudre de Konjac a beau être un épaississant, on ne peut pas sen servir comme de la maïzena ! Les quantités employées sont de l’ordre du gramme et ne tolèrent pas les erreurs de manipulation ou de dosage.
ATTENTION POUR CERTAINES PERSONNES, consulter votre Médecin :

1/ Les diabétiques sous traitement:
Le Konjac peut augmenter l’efficacité des médicaments qui contrôlent la glycémie.

2/ Les personnes souffrant d’occlusion du tube digestif :
Le Konjac est contre indiqué, notamment sous forme de poudre, très concentré.
3/ Dans tous les cas, il est recommandé d’espacer la prise de médicament et de Konjac d’au moins 2 H.
LA DOSE A NE PAS DEPASSER ?
Il faudrait en avaler des blocs entiers ; cela est fortement improbable, étant donné les effets coupe faim.
L’utilisation :
– égoutter et rincer à grandes eaux le Konjac – le plonger 1 min dans l’eau bouillante
– le rincer, et l’égoutter de nouveau
– L’utiliser dans la recette.

Quelques recettes (encore merci Oceane):
WOK CHOUX FLEUR / EPINARDS (PL sans MG, et CONSO) : 1 bloc de Konjac
1 petit chou-fleur
300 g de feuilles d’épinards
1 gousse dail
3 tomates
(2 cuillères à soupe d’huile d’olive)
100 g de fromage à l’ail et aux fines herbes allégé
Sel poivre
Préparez le Konjac comme ci-dessus Coupez-le en petits cubes
Détachez le chou-fleur en fleurettes et faites les cuire 15 mn à la vapeur (10 mn à l’autocuiseur) Lavez les feuilles d’épinards,
Coupez les tomates en quartiers (épépinez-les),
Faire dorer la gousse d’ail épluchée et hachée dans le Wok,
Ajoutez les feuilles d’épinards, un peu d’eau, le fromage et mélangez le temps que ça fonde un peu
Ajoutez les tomates et le Konjac
Salez poivrez, et laissez mijoter 5 minutes à feu doux en remuant bien.
Ajoutez les fleurettes égouttées, mélangez délicatement pour les enrober de la sauce et servez.

GRATIN DE LA MER (PL sans MG et CONSO) –
Pour 4 personnes / Préparation : 10 min / Cuisson : 25 à 30 min. (PL, sans MG et CONSO). 1 bloc de konjac
300g de moules (surgelées)
200g de cabillaud
4 bâtons de surimi
100g de champignons de Paris
20cl de vin blanc sec (toléré)
30g de maïzena (tolérée)
(1 cuillère à soupe d’huile d’olive)
25 cl de crème allégée à 3 % (tolérée)
Sel, poivre
Egouttez le bloc de Konjac et rincez-le sous un filet deau froide.
Plongez-le 1 min dans une casserole deau frémissante puis égouttez à nouveau. Coupez-le en cubes. Préchauffez le four th.6 (180C).
Nettoyez les champignons, coupez-les en tranches.
Chauffez l’huile dans une sauteuse. Faites dorer les champignons, saupoudrez de farine et mélangez bien. Versez le vin blanc et faites épaissir sur feu doux en tournant régulièrement. Incorporer la crème, salez, poivrez. Coupez le cabillaud en cubes et le surimi en tronçons. Disposez-les, ainsi que les cubes de Konjac et les moules, dans un plat à gratin. Nappez de sauce aux champignons et faites cuire au four 20 à 25 min.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *