Le konjac biologique  naturel est une plante utilisée au Japon depuis le 9ème siècle pour ses vertus bienfaisantes sur la santé et notamment pour son effet coupe-faim. Ce sont ces racines qui contiennent un composant actif étonnant : le glucomannane.

Les racines du konjac servent à préparer le célèbre « konyaku », un aliment traditionnel du Japon depuis 1 200 ans, connu pour sa flatteuse réputation d’aliment propice à la santé. Le konjac bio a même été utilisé pour combattre le cancer au Japon au XVIIIe siècle. De nos jours ces vertus anti-cancéreuses ne sont pas reconnues mais en revanche, certaines études ont mis en évidence un effet anti-cholestérol et un autre anti-diabète.
On extrait des tubercules du konjac biologique une substance aux caractéristiques étonnantes : les glucomannanes. Ces fibres polysaccharides ont la particularité d’absorber de 100 à 2 300 fois leur volume d’eau ! Soit beaucoup plus que la pectine d’un fruit ou tout autre fibre. En absorbant tout ce liquide, le glucomannane forme un gel dense dans l’estomac difficile à assimiler par l’organisme.

Le konjac bio, un aliment prisé des femmes soucieuses de minceur

Le konjac bio, un aliment prisé des femmes soucieuses de minceur

Ainsi, s’il n’y a pas d’apports de calories supplémentaires, ce gel végétal a l’effet d’un coupe-faim naturel qui procure un effet de satiété immédiatement perceptible, d’où son efficacité pour empêcher de trop manger.

Des fibres aux nombreux avantages santé

lesplusboutique24Ainsi, grâce au konjac biologique, on peut sans effort réduire ses prises alimentaires et la quantité de nourriture absorbée (le « bol alimentaire ») sans avoir la sensation de se priver puisqu’ »on n’a plus faim ». C’est sans doute pourquoi, le konjac est le autant mis en avant par certains régimes commerciaux, notamment le très néfaste régime de l’ex-docteur Dukan.
Sa viscosité permet également de diminuer l’absorption des sucres et des graisses au niveau de l’intestin.

De plus, le konjac bio favorise le transit intestinal et évite la constipation, un problème que ceux qui tentent de faire des régimes amincissants rencontrent souvent. Bref, le konjac a tout pour plaire !

Et les études le confirment : comme celle publiée dans la revue International Journal of Obesity en 1984.
Selon le Wall Street Journal, il n’est pas prouvé que le glucomannane soit supérieur à d’autres fibres mais malgré tout, à court terme, le bénéfice du konjac bio est évident. Il resterait juste maintenant à confirmer ses effets bénéfiques à long terme.

En résumé : le konjac biologique est souvent considéré comme un phyto-médicament servant à lutter contre le surpoids ou l’obésité bien que ne possédant pas de principe actif en soi. A inscrire sur votre liste des astuces minceur sans danger.


Mais quel est le secret des peaux laiteuses des japonaises qui fait fureur ? En voici un : le nettoyage de peau avec l’éponge Le konjac bio antioxydant naturel puissant.

Elaborée à base d’une plante vivace originaire d’Asie connue sous le nom de Konnyaku, cette éponge est un tubercule dont la douceur convient parfaitement pour les soins de beauté. Elle permet un nettoyage et une exfoliation douce de la peau en profondeur, sans rien ajouter en plus.

L'éponge konjac, idéal pour tous les types de peau même hypersensibles ou avec de l’eczéma ou du psoriasis.

L’éponge konjac, idéal pour tous les types de peau même hypersensibles ou avec de l’eczéma ou du psoriasis.

Sa structure unique masse légèrement la peau et stimule la circulation sanguine et le renouvellement cellulaire. L’éponge exfolie les cellules mortes et élimine l’excès de sébum tout en douceur. Dès les premières utilisations, elle laisse la peau extrêmement douce et lumineuse.

Le teint est parfait et éclatant. L’alliance d’argile rose avec l’éponge en fait un soin à part entière. Elle aide à retrouver une peau douce et rayonnante, la peau retrouve son élasticité naturelle.

L’ éponges konjac pour tous les types de peau :

– A l’argile Rose : pour les peaux sensibles

– Au charbon de Bambou et à l’argile verte: Pour les peaux grasses

– A l’argile rouge pour les peaux sèches

Avantages de l’éponge Konjac :

– 100% naturel et biodégradable

– Exfoliation douce

– Idéal pour tous les types de peau même hypersensibles ou avec de l’eczéma ou du psoriasis

– Naturellement durable

– 100% biodégradable

– Sans additif — Sans colorant

– Naturellement durable

– Respecte de l’environnement


Le konjac bio antioxydant naturel puissant n’est pas le nom d’un nutritionniste, mais celui d’un aliment utilisé depuis plus de 2000 ans au pays du Soleil Levant.

Doté de nombreuses vertus et d’un atout majeur, celui de contrôler l’appétit, il a toujours autant de succès auprès des japonais. Le konjac a fait l’objet de nombreuses études scientifiques et l’intégrer à son alimentation serait bon pour la ligne. A condition toutefois de bien suivre quelques recommandations.

Le principe du régime Konjac

Le trio salade + blanc de dinde + yaourt 0%, ce n’est pas votre truc. La solution : équilibrez vos repas, sachez vous faire plaisir, profitez de la vertu d’ aliments dits « miracle » comme le Konjac et faites-en votre allié minceur.
Vous le trouverez sous forme de bloc, en vermicelles ou en poudre). Il se décline également en gélules, compléments alimentaires et infusion.
Avantages : avec seulement 3 calories pour 100g, le konjac caracole en tête des aliments les plus pauvres en calories. En l’ absorbant, vous vous rendrez vite compte de son effet coupe-faim. Et la liste des atouts de ce produit 100% naturel ne s’arrête pas là : il régularise le transit, participe à faire baisser le taux de mauvais cholestérol, réduit le passage du sucre dans le sang, ne présente aucun risque toxicologique, n’est pas allergisant…
Autres bons côtés : le konjac est 100% végétal, il convient donc aux végétariens. Il est même compatible avec une alimentation casher ou halal.
Inconvénients : il ne supprime l’envie ni de gras, ni de sucré, ni les compulsions alimentaires dues au stress. Normalement peu coûteux, il faut compter entre 12 et 15 euros les 100g de poudre de konjac mais vous devez vous méfier de certaines arnaques sur Internet. On y trouve des produits contenant du konjac, certes, mais à des tarifs exorbitants (150 euros la cure de un mois).

Le régime Konjac bio

Le régime Konjac bio

Régime Konjac : pour qui ?

Le konjac est fait pour celles qui ont tendance à grignoter pour des raisons physiologiques, c’est à dire la faim… pour de vrai. Si, en revanche, vous êtes sujette aux grignotages intempestifs, le konjac ne résoudra en rien votre soucis car c’est un problème plutôt comportemental.
Attention : sous forme de poudre, le konjac est contre-indiqué chez les personnes souffrant d’occlusion du tube digestif.
Dans tous les cas, lorsque vous décidez de suivre un régime parlez-en à votre médecin.

La méthode du régime Konjac

Les bases : la règle d’or est de ne sauter aucun des trois repas. Ensuite, vous aurez le choix d’opter soit pour des menus minceur « classiques » auxquels vous ajouterez de la poudre ou des gélules de konjac ; soit pour une version totalement alimentaire du konjac. En choisissant cette deuxième solution, ce produit fera partie des ingrédients avec lesquels vous confectionnerez vos plats. Elle vous permettra ainsi de découvrir de nouvelles saveurs et de faire un voyage culinaire. Parfait pour toutes celles qui aiment cuisinier.
Les différentes phases : il n’y a pas de phase à proprement parler dans ce régime. L’important est de veiller à varier, à équilibrer vos menus et à prendre un quart d’heure avant chaque repas 2 gélules de konjac si vous optez pour la première solution.
Ce que vous pouvez manger : de tout, enfin dans la limite du raisonnable. Les adeptes des pâtes, hamburgers, barres chocolatées et autre junk food peu recommandable devront freiner leurs ardeurs. Dernières recommandations : maîtrisez les portions. Inutile de faire cuire deux fois plus de pâtes qu’il ne vous en faut pour un repas. Prenez le temps de déguster votre repas et arrêtez-vous de manger lorsque vous êtes rassasiée. Ça paraît tout simple comme ça mais en pratique…

Les résultats

Il est difficile de dire combien de temps il faut pour arriver à perdre du poids mais surtout à ce que ce soit réellement visible. Vous devez garder en tête plusieurs choses : le konjac a beau être considéré comme un produit « miracle », il n’y aura pas de miracle si vous ne faites pas d’effort. Ecoutez votre corps, ayez un comportement responsable avec la nourriture, évitez tout excès et si vous êtes courageuse, faites du sport.
Découvrez nos vidéos de gym pour optimiser votre régime.
Pour en savoir plus sur le konjac, découvrez le livre « Konjac coupe-faim » d’Anne Dufour et Carole Garnier aux éditions Leduc.s, 5,90 euros. Et pour vous l’offrir, rendez-vous sur la boutique en ligne de la fnac.


Le konjac bio antioxydant naturel puissant.

Il y a peu de temps, j’ai succombé à la folie Sasa (surtout et en grande partie à cause de ma petite Anah, eh ouais je balance xD) et dans ma petite énorme commande, j’ai pris cette chose :
L’éponge Konjac est composée de fibres végétales, issues de l’ »Amorphophallus Konjac », une plante vivace originaire d’Asie connue sous le nom de Konnyaku. Cette plante est consommée au Japon depuis plus de 1500 ans comme une pomme de terre.
Mais, depuis plus d’un siècle, les Japonais utilisent le konjac comme un traitement de beauté pour leur peau délicate.

Selon des recherches effectuées au Japon, L’éponge Konjac est le produit de nettoyage le plus doux et efficace que l’on peut trouver sur le marché. Les éponges Konjac peuvent nettoyer en profondeur sans abîmer la peau mieux que n’importe quel tissu de lavage normal (ou même une éponge de mer).

– 100% biodégradable
– Sans additif
– Sans colorant
– Idéal pour tous les types de peau même hypersensible ou avec de l’eczéma ou du psoriasis
– Nettoie en profondeur naturellement
– Naturellement durable

– Respectueuse de l’environnement

éponge de konjac bio

éponge de konjac bio

Celle que j’ai choisi sur le site, c’est une toute basique, mais il y en a de toutes sortes suivant son type de peau
La première chose à faire est d’enlever la Konjac de son emballage : elle est humide mais il faut bien la rincer avant la première utilisation.
Dès que cela est fait, on peut l’utiliser soit telle quel, soit avec son nettoyant habituel, ce que j’ai fait.
On procède à de petits massages circulaires, on rince l’éponge, on repasse sur le visage et on se retrouve avec une peau toute douce et toute nette 🙂
J’adore la sensation sur ma peau, c’est très doux, très lisse, un vrai bonheur à utiliser !
Elle a pour propriété d’enlever l’excès de sébum, nettoyer les pores et retirer les dernières cellules mortes qui pourraient se balader
Pour l’entretien, rien de plus simple, de temps en temps, on la nettoie au savon et grâce à sa petite ficelle, on l’attache dans un endroit sec et c’est tout !
Je suis ravie de cette découverte et penses en tester d’autres plus adaptée à ma peau


Le konjac bio antioxydant naturel puissant appelé aussi shirataki est une plante originaire d’Inde que l’on trouve aussi en Thailande et au Viet-nam.

Pour fabriquer le konnyaku, on mélange de la poudre de konjac avec de l’eau, du calcium (eaux de chaux) puis on fait bouillir le tout. Le konnyaku est souvent coloré par l’ajout d’algue.
Les vermicelles de konjac sont aussi appeleés shirataki. Les shirataki sont préparés avec du konjac comme le konnyaku mais sont présentés sous formes de vermicelles plutôt qu’en bloc.
Le shirataki est un produit pauvre en calorie (3 cal pour 100g.) et a un effet coupe-faim qui le rend très populaire auprès des japonaises qui désirent contrôler le poids. Le konjac a aussi d’autres atouts, en plus d’être 100% naturel, il régularise le transit, contribue à la baisse du mauvais cholestérol, n’est pas allergisant, aide à réduire le taux de sucre dans le sang.
Le konjac est 100% végétal et convient donc aux régimes végétariens et est compatible avec la méthode Dukan, l’alimentation casher ou halal.

KONJAC BIO

KONJAC BIO

Konjac Mode d’emploi :
Vous pouvez en trouver sur Internet ou dans les magasins asiatiques souvent en barquettes. Enlevez le liquide de la barquette pour ne garder que les vermicelles. Rincez 1 à 2 fois les vermicelles.
Faites cuire comme des pâtes dans de l’eau ou un liquide. Pour conserver vos vermicelles, mettez-le dans un endroit sec et frais. Après ouverture, mettez les dans un bol avec de l’eau et conservez-les au frigo. Il est préférable de les manger dans les 2-3 jours suivant l’ouverture.


Le régime konjac  bio antioxydant naturel puissant.

En matière de régimes, les professionnels ne manquent pas d’idées pour aider les gourmands à mieux contrôler leur ligne. Zoom sur le régime Konjac.
Le konjac, un aliment « tout-en-un »

Si souvent, les nutritionnistes prêtent leur nom au régime qu’ils mettent au point : le régime Atkins, la méthode Dunkan ou Montignac, etc. ; le régime Konjac ne renvoie pas à un diététicien particulier, mais plutôt à un aliment consommé depuis très longtemps au Japon. Il s’agit en réalité d’une plante de la famille des Araceae qui pousse généralement dans les forêts de Chine, de la Thaïlande ou encore du Viêt Nam. Si le konjac est si prisé, c’est avant tout pour sa particularité d’être extrêmement pauvre en calories. En effet, cet aliment ne contient que 3 kcal pour 100 grammes.
Longtemps apprécié pour ses vertus minceur, le konjac est commercialisé en France sous forme de gélules, de poudre ou d’infusion. Exempt de sucre, de matière grasse et de protéine, cet aliment a surtout l’avantage d’être un excellent coupe-faim. Il contient en effet du glucomanne, une fibre soluble très visqueuse pouvant absorber la totalité de son poids en eau. Il a ainsi tendance à gonfler dans le ventre et coupe la sensation de faim. Ses avantages ne s’arrêtent pas là, le konjac peut également baisser le taux de mauvais cholestérol dans l’organisme.
Le régime konjac : une diète simple à suivre

LE RÉGIME KONJAC : UN RÉGIME HORS DU COMMUN

LE RÉGIME KONJAC : UN RÉGIME HORS DU COMMUN

Dans l’ensemble, le régime konjac convient à tous ceux qui souhaitent perdre du poids. Cependant, il est parfait pour toutes les personnes qui ont tendance à manger à toute heure de la journée, celles qui ont donc un problème au niveau de leur appétit. On parle ici d’une véritable sensation de faim et non de cette envie intempestive de vouloir grignoter. Contrairement aux autres types de régimes, le régime konjac est très simple à suivre. En effet, il ne s’agit pas d’un régime restrictif et il n’interdit aucun aliment en particulier.
En pratique, les trois repas par jour doivent être respectés. Il est essentiel de ne jamais en sauter un seul. Bien entendu, ils doivent être équilibrés et sains. Sous forme de poudre, le konjac est intégré dans les ingrédients qui entrent dans la composition des mets. Si vous préférez prendre le konjac sous forme de gélules, il est préférable de le prendre avant le repas.


Encore une gélule? J’ai découvert l’existence de cette étrange racine dans 100%mag dans une émission scientifique sur Arte. Le konjac bio antioxydant naturel puissant mes enfants, ça a tout l’air d’être LE produit miracle pour maigrir sans effort et de manière naturelle :)) (Comment ça je m’emballe?)

« Le glucomannane, contenu dans les tubercules de Konjac, aide à augmenter la sensation de satiété. Le glucomannane absorbe plus de 100 fois son volume en eau et forme un gel dense dans l’estomac agissant ainsi comme un coupe-faim naturel et apporte un effet de satiété immédiat. Il favorise le transit et, pris avant le repas, il absorbe les sucres et graisses de celui-ci. » -> Ça c’est pour la poudre de konjac.

Il existe aussi la pâte de konjac ou les spaghettis de konjac à cuisiner, qui apparemment sont plus ou moins dégueulasses, mais qui possèdent l’avantage d’être très peu caloriques (moins que le concombre). Faudra que je teste.

Bref, comme j’ai pris du poids, que je suis motivée à me reprendre en main (et que j’aime tester des trucs fou fou), je m’en suis allée acheter la poudre: 7 euros en pharmacie, ça va c’est pas la ruine.

La posologie est d’ouvrir une à deux gélules et de mélanger leur contenu dans un verre d’eau, à boire de suite; le tout 30minutes avant le repas à réduire.

Dans mon cas, le repas à réduire est clairement identifié: c’est le goûter, qui est devenu gargantuesque chez moi depuis un certain mauvais coup de mou*. Voire même le goûter était devenu mon diner!

J’aime pas l’idée de faire un régime, ni de me priver mais clairement je vais droit dans le mur si je continue cette mauvaise habitude à base de sucre, de sucre et encore de sucre! J’ai donc fini jeté tous les biscuits, brioches, céréales et autres bonbons qui hantaient mes placards et j’ai entamé des réserves de fruits frais, légumes, aliments sains à cuisiner. Les plaisirs sucrés, il faut que ça redeviennent comme avant: soit un dessert au restaurant soit du fait maison, mais plus des tonnes de cookies industriels avalés rapidos devant la télé.

Donc pour revenir à nos moutons, le konjac en poudre dans de l’eau,  la faim est effectivement désamorcée. Il est nettement plus facile de se retenir et donc de se préparer des petits plats équilibrés sans craquer sur le premier bounty venu.

Sinon, par rapport au Calori-light dont je vous parlais l’autre fois, l’avantage avec le konjac c’est que c’est moins cher, naturel et coupe-faim mais c’est aussi plus contraignant puisqu’il faut prévoir 30minutes de délais avant effet, et qu’il faut avaler la mixture infecte (soit dit en passant: il existe peut-être des gélule à avaler telles quelles).


Le konjac bio antioxydant naturel puissant est une plante cultivée en Indonésie et au Japon comme légume.

Les asiatiques la surnomment “langue du diable” à cause de sa grande taille et de sa forme proche d’une langue fourchue. Le konjac est également utilisé en Corée du Sud où les bulbes sont mangé à même titre que nous mangeons des pommes de terre. Au Japon, le konjac est utilisé dans la fabrication de certaines patisseries.
Ce produit, très faible en calories (moins de 3 calories par 100 grammes) est d’origine 100% végétale et correspond donc à n’importe quel végétarien. C’est un coupe-faim naturel dont les effets bénéfiques ne s’arrêtent pas là. De fait, il régule également le taux de cholestérol, et permet de réduire le passage du sucre dans le sang.

Le konjac bio coupe faim pour maigrir

Le konjac bio coupe faim pour maigrir

Certaines personnes parlent de régime konjac lorsqu’elles commençent une cure de ce coupe-faim pour maigrir.
Ce qu’il faut savoir, c’est que pour arriver à perdre du poids avec le konjac, il vous faudra non seulement faire attention à ce que vous mangez (et généralement rééquilibrer cette alimentation) mais aussi faire un peu plus de sport. De fait, en optimisant ces 2 points cruciaux à votre perte de poids vous pourrez très vite atteindre vos objectifs.
Le konjac n’est pas adapté aux personnes souffrant de faim compulsives car il ne bloque pas l’effet des envies soudaines de graisse et sucre délivrées par vos émotions. Non, le konjac agit plutôt sur les envies réelles de votre corps et aide à atténuer cette sensation de faim générée par l’estomac et reprise par le cerveau.
Il est recommandé de prendre du konjac 1/2 heure avant votre repas. Cependant, si vous aimez cuisiner de façon créative, vous pouvez toujours utiliser le konjac dans la création de votre plat principal. Cela devrait vous éviter de grignoter par après!
Notez que vous pouvez également trouver du konjac sous forme de pâtes ou de vermicelles japonais, de quoi préparer un excellent wok aux légumes par exemple.


Selon une étude de 1984 menée sur 20 personnes obèses et publiée dans la revue  »International Journal of Obesity », les chercheurs ont montré une perte de poids dans le groupe traité avec du konjac supérieure à celle du groupe placebo.

Pourquoi ? Le konjac renferme des glucomannanes, des fibres solubles visqueuses formant un gel végétal non assimilable qui gonfle en présence d’un liquide (eau, lait, jus de fruits…).
Elles peuvent absorber jusqu’à 100 fois leur poids en eau, remplissent l’estomac et piègent les graisses et sucres au passage dans le système digestif.

Résultat : Le konjac coupe la faim et capture une partie des calories absorbées, qu’il élimine en stimulant le transit intestinal.

Le konjac bio coupe la faim naturel

Le konjac bio coupe la faim naturel

Le konjac fait perdre du poids

Selon l’étude réalisée en 1984 sur 20 personnes obèses, les patients ont perdu 2,7 kg en prenant 1 g de glucomannane (fibre du konjac) avant chaque repas pendant 8 semaines.
Ils n’ont pas modifié leur alimentation ni fait davantage d’activités physiques. Le seul changement : la prise de ce petit gramme de konjac en poudre avant de passer à table.
Le konjac piège une partie des sucres et des graisses et élimine ainsi un certain nombre de calories, en plus de couper l’appétit. Il aide donc à perdre du poids en contrôlant son appétit.

Attention : Le konjac ne maigrit pas à votre place ! Repas équilibrés et sport sont les clés du succès.

Bienfaits de Konjac :

Il faut incorporer le konjac au sein d’une alimentation équilibrée pour bénéficier de ses bienfaits.
– Gélatine ou vermicelles : Vous pouvez introduire régulièrement (en quantités modérées) du konjac alimentaire en bloc gélatineux (konnyaku) dans des préparations, ou en vermicelles (shirataki). Le « konnyaku » renferme près de 97 % d’eau gélifié et 3 % de glucomannane.
– Poudre ou gélules : Le konjac y est très concentré, prenez seulement 1 g dans un grand verre d’eau une demi-heure avant chacun des 3 repas sur un mois maximum et après avis médical. Buvez rapidement avant que le mélange ne se solidifie. Si vous ressentez un « trop plein » ou un transit perturbé, réduisez les doses
www.konjac-bio.com le site officiel du konjac bio


Plante aux vertus incroyables, le konjac sera bientôt votre meilleur ami dans la lutte contre les kilos en trop !
Véritable « attrape-calories », il aide à maigrir, coupe l’appétit, et semble même avoir des effets positifs sur le diabète et le cholestérol. Mode d’emploi.

Le konjac coupe la faim

Selon une étude de 1984 menée sur 20 personnes obèses et publiée dans la revue  »International Journal of Obesity », les chercheurs ont montré une perte de poids dans le groupe traité avec du konjac supérieure à celle du groupe placebo.
Pourquoi ? Le konjac renferme des glucomannanes, des fibres solubles visqueuses formant un gel végétal non assimilable qui gonfle en présence d’un liquide (eau, lait, jus de fruits…).
Elles peuvent absorber jusqu’à 100 fois leur poids en eau, remplissent l’estomac et piègent les graisses et sucres au passage dans le système digestif.
Résultat : Le konjac coupe la faim et capture une partie des calories absorbées, qu’il élimine en stimulant le transit intestinal.

Konjac bio : plante minceur !

Konjac bio : plante minceur !

Le konjac fait perdre du poids

Selon l’étude réalisée en 1984 sur 20 personnes obèses, les patients ont perdu 2,7 kg en prenant 1 g de glucomannane (fibre du konjac) avant chaque repas pendant 8 semaines.
Ils n’ont pas modifié leur alimentation ni fait davantage d’activités physiques. Le seul changement : la prise de ce petit gramme de konjac en poudre avant de passer à table.
Le konjac piège une partie des sucres et des graisses et élimine ainsi un certain nombre de calories, en plus de couper l’appétit. Il aide donc à perdre du poids en contrôlant son appétit.
Attention : Le konjac ne maigrit pas à votre place ! Repas équilibrés et sport sont les clés du succès

Comment se procurer du konjac ?

Où trouver du konjac ? On peut acheter du konjac en bloc dans les épiceries asiatiques.
On peut aussi acheter du konjac en complément alimentaire ou en poudre dans les pharmacies, parapharmacies et magasins d’alimentation naturelle.
Quel est son prix ?
– Entre 2 et 3,20 € le sac de 180 g de vermicelles de konjac, entre 2 et 3 € le sac de 250 g de pâte de konjac dans les magasins asiatiques.
– 5,50 € les 45 gélules Arkogélules Konja (vérifiez bien les dosages) en pharmacies, parapharmacies.
– Entre 12 et 15 € un pot de 100 g de poudre de konjac (à diluer dans un liquide) en pharmacies, parapharmacies, magasins de diététique.

Comment consommer le konjac
Il faut incorporer le konjac au sein d’une alimentation équilibrée pour bénéficier de ses bienfaits.
– Gélatine ou vermicelles : Vous pouvez introduire régulièrement (en quantités modérées) du konjac alimentaire en bloc gélatineux (konnyaku) ou en vermicelles (shirataki) dans vos préparations.
Le « konnyaku » renferme près de 97 % d’eau gélifié et 3 % de glucomannane.
– Poudre ou gélules : Le konjac y est très concentré, prenez seulement 1 g dans un grand verre d’eau une demi-heure avant chacun des 3 repas, pendant un mois maximum et après avis médical. Buvez rapidement avant que le mélange ne se solidifie.
Si vous ressentez un « trop plein » ou un transit perturbé, réduisez les doses

Qui peut prendre du konjac ?

Le konjac est réservé aux personnes qui ont tendance à grignoter et à manger de grosses quantités par faim.
Il régule l’appétit, accélère l’arrivée de la satiété et réduit le passage du sucre dans le sang dans le cadre d’un régime alimentaire équilibré.
Si, en revanche, vous êtes sujet(te) aux grignotages intempestifs pour vous calmer ou par ennui, il ne résoudra pas votre problème qui est un problème d’ordre comportemental.
En effet, le konjac ne supprime pas l’envie de gras, de sucré, ni les compulsions alimentaires dues au stress.

Le konjac a-t-il des effets secondaires ?

Contre-indications : Le konjac en complément alimentaire (extrait à forte dose) est contre-indiqué chez les personnes souffrant d’occlusion du tube digestif.
Effets secondaires : Toujours en complément alimentaire, le konjac est aussi à l’origine de certains effets indésirables et peut parfois être toxique surtout s’il y a surdosage : flatulences, douleurs abdominales, obstruction de l’oesophage, légère obstruction gastro-intestinale.
Il est nécessaire de boire beaucoup d’eau pour éviter la formation d’une boule caoutchouteuse dure capable d’obstruer les intestins.
Interactions avec des traitements ou médicaments : Si vous êtes sous traitement, ne prenez pas de konjac sans en parler à votre médecin car il peut y avoir interaction médicamenteuse.

Les autres bienfaits du konjac

Sur le diabète : Selon une étude américaine de 2002, 4 à 5 g de glucomannane par jour (mélangés dans un liquide ou avec des aliments) pourraient ralentir l’absorption des hydrates de carbone dans la circulation sanguine et amenuiser le pic d’insuline qui s’ensuit jusqu’à 50 %.
Sur le cholestérol : Les participants d’une étude en 1990 ont reçu 3 g/jour de glucomannane (fibre du konjac) ou un placebo pendant 8 semaines. Des améliorations du cholestérol total et du cholestérol-HDL (le « bon cholestérol ») auraient été observées dans le groupe supplémenté.
Sur le transit intestinal : Le konjac est un régulateur de transit. Il rendrait les selles plus fermes en cas de diarrhées, ou plus aqueuses et régulières s’il y a constipation.

D’où vient le konjac ?

Quasiment dépourvu de calories (3 kcal pour 100 g), le konjac est une plante (« Amorphophallus konjac »). Depuis près de 2000 ans, sa tubercule est utilisée en alimentation traditionnelle au Japon comme n’importe quel légume ou comme ingrédient pour faire des biscuits, pâtes ou plats préparés.
Chez nous, il existe principalement sous 3 formes :
– en bloc : sorte de bloc gélatineux appelé « konnyaku » (konjac alimentaire) ;
– en vermicelles : sous le nom de « shirataki » ;
– en poudre et en gélules (complément alimentaire).
Le konjac peut être prescrit par les médecins mais aussi acheté sans ordonnance en cas de troubles du transit ou pour apaiser les sensations de faim et de creux à l’estomac.

Les Japonais en raffolent !

Le konjac est sur toutes les tables au Japon ! D’abord parce qu’il s’agit d’un aliment à part entière que les Japonais consomment régulièrement sous forme de légumes, farine, vermicelles ou gelée dans des préparations.
Ensuite, parce que c’est un « superaliment » dans le cadre d’un régime alimentaire. Le régime Konjac est d’ailleurs l’une des 100 meilleures méthodes pour perdre du poids au pays du Soleil Levant.
Il faut dire qu’il a tout pour plaire : il coupe la faim, est très peu calorique (3 kcal pour 100 g) et peut se glisser dans la cuisine ni vu ni connu (son goût est neutre).
A consommer cependant avec modération sous forme de complément alimentaire !


Liens conseillés : la baie de goji bio Himalaya - la poudre baobab bio - la baie d'açaï biologique - la mûre blanche - boutique biologiquement - l'huile de baobab bio - fleur de sel de Guérande - la racine de maca bio - la fleur hibiscus bissap - les fleurs de bach - l'aloe vera - les couples mixtes - la plante de stevia bio - les femmes nappy - le fruit du camu camu - le sel de Guérande - l'arbre du baobab - baies de cranberry bio - la feuille de menthe bio - le fruit de grenade bio - la baie d'aronia bio - la céréale de chia bio - le fruit de l'acerola bio - le fruit de maqui bio - le fruit de guarana bio - l'huile de jojoba bio - le café vert bio - la boisson de maté bio - le silicium organique - utilisation du chanvre bio - le thé de rooibos - l'huile d'argan - konjac bio coupe faim - le thé vert bio antioxydant - les antioxydants naturels - la baie de myrtille - le sirop agave biologique - la feuille de graviola bio anti-cancer - physalis peruviana - la racine de curcuma bio - la racine de ginseng biologique - la racine de gingembre biologique - le citron yuzu bio - le fruit de cupuaçu biologique - la baie d'arbouse bio - la vigne rouge bio pour la ciculation - urucum bio contre le cancer de la peau - le fruit de lucuma bio - les amandes biologiques - la cerise - le fruit de mangoustan bio - le thym antioxydant - levure de riz - le citron vert - les antioxydants naturels puissants - la papaye fermentée - le raisin riche en antioxydant - l'ortie bio riche en silice - la baie de sureau - le desmodium bio pour le foie - la feuille de moringa biologique - le goji de l'Himalaya - les baies de goji Himalaya - l'algue spiruline biologique - les antioxydants naturels puissants - la pulpe de baobab biologique - les protéine biologique - beurre de karité bio - le fruit de l'argousier bio - la poudre de baobab bio - la feuilles de ginkgo biologique - le goji biologique - le champignon reishi biologique - le transhumanisme - les sushis japonais - le fruit du baobab bio - les baies de goji biologique - la pharmacie biologique - le cannabis biologique - la marijuana biologique - les insectes comestibles - les prooxydants - la poudre de baobab biologique - le pain de singe baobab - les aliments antioxydants - le baobab biologique - biologiquement - le bouye jus de baobab - baobab.com - la tomate biologique - les insectes comestibles - le fruit du corossol - le fruit du baobab biologique - la feuille de graviola bio - le bambou bio - l'artémisinine bio anti-cancer - baobab.com - la feuille de corossol - un hamburger végétarien - la dhea naturelle - l'armoise anti-cancer - l'artemisia annua plante anti-cancer